Tabac et hypnose : écran de fumée ou solution miracle ?

La cigarette ne fait pas forcément un tabac chez les fumeurs. Et pour cause, parmi les nouveautés de la rentrée : le prix du paquet de cigarettes qui est de nouveau à la hausse. Il faudra désormais débourser entre 7.60 et 9.30 euros pour un paquet de 20 cigarettes, dépendamment des marques. Ce prix a ainsi quasiment triplé depuis le début des années 2000. Parce que l’objectif du gouvernement est d’atteindre la barre des 10 euros de manière progressive d’ici novembre 2020, ce n’est pas que l’aspect financier qui motive les fumeurs à arrêter. En effet, le tabagisme actif est la première cause de mortalité annuelle en France. Au-delà même de ce constat alarmant, les fumeurs souhaitent aussi retrouver un bien-être. Et s’il existe de nombreuses solutions pour se libérer de l’emprise de la cigarette, l’hypnose en est une qui crée de plus en plus d’émules. D’ailleurs, l’hypnose est déjà employée dans les hôpitaux pour remplacer l’anesthésie pendant de lourdes opérations… Dès lors, pourquoi ne pas franchir le pas pour le tabac ?! Gros plan.

Arrêt du tabac : l'hypnose ça marche

Diminution des capacités sexuelles et de la fertilité, altération de l’épiderme – rides, teint terne, doigts jaunis – coloration des dents, haleine fétide et affections gingivales, altération de la muqueuse buccale et nasale, des lèvres et de la langue, des papilles gustatives et des organes vocaux, carence en vitamines B et C, altération des artères cérébrales – effets sur la mémoire, la vision, mais aussi l’audition – atteintes de l’œsophage, de l’estomac… Les effets secondaires liés au tabagisme sont légion. S’il suscite bien des difficultés, l’arrêt du tabac procure des bienfaits quasi-immédiats sur la santé. Dès les vingt premières minutes après avoir écrasé la dernière cigarette, la pression sanguine et les pulsations cardiaques redeviennent normaux. Bien entendu, au fil des heures et des jours, les bénéfices de l’arrêt du tabac sont alors bien plus nombreux que ses effets secondaires ! Mais voilà, pour autant faut-il parvenir à écraser la dernière. 

L’arrêt du tabac est un long chemin et il n’est jamais trop tard pour l’emprunter. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’addiction n’est pas une maladie, mais plus une mauvaise habitude de prise. Et pour s’en débarrasser, il existe une méthode douce : l’hypnose. C’est d’ailleurs un excellent moyen de dire « stop au tabac » de manière efficace. Il suffit pour cela de se rapprocher d’un hypnotiseur. L’occasion au travers des échanges de mettre le doigt sur ce qui motive l’arrêt du tabac, mais aussi de comprendre le parcours, les motivations qui ont conduit à griller la première cigarette puis les suivantes. Seulement après, le spécialiste traite et change ce comportement via l’hypnose. Le message envoyé à l’inconscient va alors modifier le comportement en plein état de conscience. 

Faire appel à un thérapeute pratiquant l’hypnose pour entamer un sevrage tabagique s’avère être une solution efficace. Pour y parvenir, le nombre de séances est variable selon les personnes. Chaque fumeur ayant appris à fumer à sa manière et pour des raisons qui lui sont propres. En effet, les besoins ne sont pas les mêmes pour une personne qui fumait par habitude du geste d’avoir une cigarette en main que pour une personne qui fume pour maîtriser ses angoisses par exemple. Dans tous les cas, les résultats obtenus par l’hypnose auront une portée encore plus grande s’il est combiné à une bonne hygiène de vie et si l’entourage est un soutien dans cet effort. Et, parce qu’arrêter de fumer demande un travail sur soi, rien de tel que de conserver une attitude positive et/ou se mettre au yoga. Rien de tel qu’un esprit sain dans un corps sain pour y parvenir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *