Prendre soin de son cœur

Prendre soin de son cœur : les bonnes habitudes à adopter

En France les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes et la deuxième chez les hommes. Si ces maladies sont très présentes dans les pays occidentaux, c’est qu’elles sont liées à nos modes de vie modernes. Alors que peut-on faire au quotidien pour diminuer les risques ?

Les facteurs de risque

Le tabac, le surpoids, le manque d’activité physique et le stress sont les principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Pour prendre soin de son cœur, il faut donc au maximum travailler à éliminer ces facteurs en gardant en tête deux points essentiels : alimentation et hygiène de vie.

L’alimentation, médecine préventive

Avoir une alimentation équilibrée permet de préserver son cœur à différents niveaux : tout d’abord, limiter les aliments sucrés et gras permet d’éviter le surpoids qui demande au cœur plus de travail. De plus, un niveau de cholestérol élevé augmente le risque de maladies cardiovasculaires en s’accumulant dans les artères ; quant à l’excès de sel, il provoque de l’hypertension qui crée également des anomalies structurales et augmente les risques.

Une bonne hygiène de vie avant tout

Si manger équilibré est essentiel, il est également nécessaire pour protéger son cœur d’adopter une bonne hygiène de vie dans son ensemble. Une activité physique régulière permet d’améliorer ses capacités cardiaques et de renforcer son cœur qui est, ne l’oublions pas, un muscle !
Le stress étant un facteur aggravant des maladies cardiaques, il faut penser à s’en protéger : techniques de relaxation, sport régulier, l’important est d’y faire barrage et de l’éliminer lorsque c’est possible.
Dormir trop ou pas assez : aussi étonnant que cela puisse paraître, la quantité de sommeil entre également en compte dans la prévention des maladies cardiovasculaires : 6 à 8 heures par nuit, ni plus ni moins !
Encore un élément auquel on ne pense pas nécessairement : les dents. Une bonne hygiène bucco-dentaire permet d’éviter la formation de plaque qui constitue pour les bactéries un accès direct vers le sang ou elles forment des caillots.

Ce qu’il faut retenir

Ces dernières années, la baisse du nombre de décès dus aux maladies cardiovasculaires est essentiellement due à la qualité des soins prodigués ainsi qu’aux dispositifs légaux rendant obligatoire la présence de défibrillateurs dans les zones accueillant du public (https://www.direct-defibrillateurs.fr/). pourtant, les spécialistes s’accordent à dire qu’en prenant soin de son cœur en amélioration son alimentation et son d’hygiène de vie, chacun peut réduire les risques et se protéger des maladies cardiaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *