Malaise cardiaque

Savoir utiliser un défibrillateur

Le nombre de décès liés à un malaise cardiaque est faramineux chaque année, et tout le monde est concerné, hommes, femmes, enfants, jeunes et moins jeunes. Pour lutter contre ce sinistre constat, les sites dotés de défibrillateurs automatiques externes (DAE) sont de plus en plus nombreux, et les particuliers, sensibilisés, s’équipent de plus en plus.
Mais savons-nous seulement les utiliser ? Quand le malaise cardiaque survient, le temps est compté. Il faut agir vite et bien, car chaque seconde est précieuse pour sauver une vie.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

Les arrêts cardiaques sont souvent la conséquence d’une fibrillation ventriculaire. Cela signifie que le cœur fonctionne anormalement. Il se contracte à un rythme soutenu, saccadé, totalement différent du rythme normal.
Cet emballement du cœur est le principal responsable des arrêts cardiaques, aboutissant à une mort certaine sans une réaction très rapide après sa survenance.
La fibrillation auriculaire et l’infarctus du myocarde sont aussi en cause.

Le défibrillateur automatique externe est un appareil composé de deux électrodes, reliées à une batterie. L’appareil, automatique, a pour fonction de détecter et d’analyser le rythme cardiaque de la personne en souffrance. S’il détecte une fibrillation, il envoie un courant électrique de 400 volts pour tenter de ramener les battements du cœur à un rythme normal. Il en va de même en cas d’absence totale de pulsation.

Comment utiliser un DAE ?

Le défibrillateur est composé de plusieurs éléments : des électrodes autocollantes, une batterie, une paire de ciseaux, une serviette et un boitier avec haut-parleur et porteur d’une batterie chargée prête à l’emploi.

Défibrillateur

Voici la procédure à suivre pour porter secours à une personne en difficulté.

  • Le premier geste à effectuer est extrêmement important. Il s’agit d’alerter les secours au plus vite. Pour rappel, deux numéros de téléphone utiles à mémoriser : le SAMU au 15 ou les pompiers au 18.
  • Si la victime a perdu connaissance (demandez-lui de vous serrez la main au cas elle ne vous entendrait pas ou ne serait pas en mesure de vous répondre) et si vous constatez l’absence de respiration pendant 10 secondes consécutives, le DAE doit entrer en service.
  • Si ce n’est pas le cas, si elle respire, la procédure est différente.  La victime devra être positionnée dans la mesure du possible en PLS (Position Latérale de Sécurité).
  • La victime doit être allongée sur le dos, les jambes tendues et les bras le long du corps. Son menton doit être pointé vers le ciel.
  • Le DAE doit être allumé. Cette étape est très simple, il suffit d’appuyer sur un bouton.
  • L’allumage du défibrillateur déclenche des instructions vocales depuis le haut-parleur. Il convient de les respecter avec la plus grande rigueur. L’appareil va vous donner la procédure des soins à délivrer en attendant l’arrivée des secours.
  • Le DAE va vous demander de positionner les électrodes. Un schéma sur leur emballage vous indique où les placer. Le contact doit se faire à même la peau. N’hésitez donc pas à déchirer ou découper les vêtements à l’aide des ciseaux pour faciliter le bon positionnement de l’électrode.
  • Le DAE va analyser le rythme cardiaque de la victime. L’appareil travaille en autonomie.
  • Un choc peut être déclenché. Il faudra appuyer sur le bouton si l’appareil vous le demande, en vous tenant éloigné de la victime.
  • Ensuite, vous pourrez être amené à pratiquer un massage cardiaque sur la victime. Il s’agit d’effectuer 30 compressions, au rythme de 100 à 120/minute, puis d’insuffler 2 souffles d’air, par bouche à bouche. Le souffle doit être long et continu. Ensuite, recommencer les compressions, puis les insufflations, etc…
  • Toutes les deux minutes, le DAE analysera à nouveau le rythme cardiaque.
  • Vous devrez stopper le massage cardiaque pendant l’analyse, puis recommencer jusqu’à l’arrivée des secours.

Encore une fois, le DAE vous donnera toutes les instructions. Précisons que seuls les services de secours doivent éteindre le DAE. Le défibrillateur automatique externe peut être utilisée sans formation préalable. Il diffuse des consignes de sécurité facilement applicables, et il a déjà contribué à sauver de nombreuses vies. Rappelons qu’il est important de garder son calme face à une situation d’urgence, et qu’appeler les secours reste le premier geste à effectuer. Une formation aux gestes de premiers secours peut toutefois être suivie pour aller plus loin. Elle est ouverte à tous, dès l’âge de 10 ans.

Pour plus d’informations sur l’ensemble des modèles de défibrillateurs existant, n’hésitez pas à vous connecter sur ce site 4minutespour1vie.com très complet et particulièrement riche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *