Les 2 types de contraception d’urgence

Les 2 types de contraception d’urgence

Dans le cas d’un rapport sexuel non protégé avec un risque de grossesse, il est encore possible de prendre des précautions pour ne pas tomber enceinte. Il existe deux types de contraception d’urgence, qui sont tous les deux efficaces, à condition, qu’ils sont pris ou posés le plus rapidement possible après le rapport sexuel.

La pilule du lendemain

Tout d’abord cela peut être la pilule du lendemain, qui est accessible dans toutes les pharmacies et est gratuite pour les moins de 18 ans. De plus, toute femme peut l’avoir sans ordonnance et demander des conseils en pharmacie. Le seul inconvénient d’une pilule du lendemain c’est que c’est une contraception d’urgence donc prévues pour les situations exceptionnelles. L’utilisation répétitive est certainement possible, toutefois déconseillée, car cela ne doit pas, dans aucun cas, être considéré comme une contraception régulière. De plus, la pilule du lendemain est un moyen de contraception efficace, mais seulement sous certaines conditions. La plus importante est le délai. Ce contraceptif doit toujours être pris dans les 72h qui suivent le rapport sexuel non ou mal protégé. Son rôle est de retarder ou d’empêcher l’ovulation pour prévenir la fécondation. Toutefois, si celle-là a déjà eu lieu et que l’œuf s’est déjà implanté dans l’utérus, il est inutile de prendre cette pilule. Dans tous les cas, en cas d’un doute, vous pouvez réaliser un test de grossesse.

Le stérilet au cuivre

Il existe également un autre moyen de contraception d’urgence, qui est le DIU au cuivre. Le DIU, se déchiffrant, dispositif intra-utérin peut être utilisé comme une contraception d’urgence, toutefois, c’est une contraception régulière, qui se pose pour une durée de 3 ans minimum. L’inconvénient de DIU, qu’on appelle également stérilet, c’est qu’il n’est pas aussi accessible que la pilule du lendemain. C’est un dispositif qui doit se poser par un médecin dans un délai de 5 jours après le rapport sexuel. Cette procédure est assez rapide, toutefois, pas très agréable, ni au moment de la pose, ni quelques jours après. Toutefois, ce contraceptif reste un moyen sûr, avec l’efficacité qui s’élève à 99%. Son effet n’est pas le même que celui d’une pilule du lendemain. Une fois posé, il ralentit les spermatozoïdes ainsi, minimisant les chances que ceux-là remontent jusqu’à l’ovule. Le stérilet au cuivre est également efficace après la phase de fécondation, car il empêche la nidation, c’est-à-dire, l’accrochage de l’œuf dans la paroi de l’utérus. L’avantage d’un stérilet au cuivre, c’est la possibilité de garder ce dispositif comme une méthode de contraception régulière. Toutefois, si l’intention est uniquement de prévenir la grossesse d’une manière exceptionnelle, il sera plus adapté à prendre une contraception hormonale, autrement dit la pilule du lendemain, que de se faire poser un stérilet efficace pendant plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *