Gemmothérapie : comprendre la thérapie par les bourgeons

Ces dernières années, on assiste à un regain d’intérêt pour tout ce qui est naturel. Qu’il s’agisse du domaine cosmétique, alimentaire ou encore médical. A croire que si c’est naturel, c’est meilleur ! Il suffit de voir les nombreuses propriétés que renferment les huiles essentielles de végétaux pour finir de s’en convaincre. La médecine par les plantes est donc très appréciée. Et dans cette branche de la phytothérapie, il y a la gemmothérapie ou encore la thérapie par les bourgeons. Ce type de « médecine douce » comporte de nombreux bienfaits.

Principe de la gemmothérapie

Le recours à la gemmothérapie fait appel à la phytothérapie, c'est-à-dire à la médecine par les végétaux. Le principe consiste à utiliser les jeunes pousses des plantes dans le but de guérir certaines pathologies. Des solutions sont fabriquées à partir d’une mixture composée des bourgeons, de l’eau, de la glycérine et de l’alcool. Naturellement, leurs propriétés diffèrent en fonction des plantes utilisées pour les élaborer. C’est ainsi que le cassis est particulièrement efficace pour donner du tonus. Le sapin constitue un excellent remède contre les toux. Tandis que l’aubépine est bénéfique pour le cœur. 

Deux modes de fabrication

En matière de gemmothérapie, deux modes de fabrication s’opposent : le macérat et la dilution. Comme son nom l’indique, le macérat consiste à laisser macérer les bourgeons dans de l’eau, de l’alcool et de la glycérine durant une vingtaine de jours. Ensuite, on effectue un filtrage de la mixture pour recueillir la solution ainsi obtenue. 

La dilution ou forme 1D permet d’avoir des solutions moins concentrées que pour le macérat. En outre, la préparation initiale ne comporte pas d’eau. Les bourgeons sont plongés uniquement dans de la glycérine et de l’alcool. 

Bienfaits de la gemmothérapie

Les bienfaits de la gemmothérapie sur la santé et le bien-être sont multiples. L’utilisation des bourgeons du gui permet de prévenir les accidents cardio-vasculaires. Le macérat de ses bourgeons entraîne une diminution du taux de cholestérol présent dans le sang. Les tissus embryonnaires de l’aubépine, de l’amandier ou encore du tilleul sont également efficaces pour lutter contre les affections cardio-vasculaires.

Les jeunes pousses de romarin, de tilleul et d’amandier sont notamment d’excellents détoxifiants. Celles du bouleau et du cassis ont un effet nettoyant sur le foie. Et là liste est loin d’être exhaustive ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *