Éviter le surentraînement

La plupart des personnes qui veulent apprendre à courir connaissent très bien l’importance de l’hydratation et de l’échauffement. Mais très peu connaissent l’importance du repos après l’effort. En effet, l’objectif lors d’une course à pied pour débutant est de progresser. Mais savez-vous que vous ne pourrez jamais améliorer vos performances si vous ne prenez pas le temps de vous reposer. La course à pied est une activité qui stresse vos muscles et les déchire. Contrairement à ce que vous pouvez penser, le repos offre donc à vos muscles plus de force. En enchaînant les entraînements sans vous donner le temps de récupérer suffisamment, vous vous risquez à un surentraînement.

Reconnaître le surentraînement

Vous avez commencé le running durant la saison, vous avez atteint tous vos objectifs et vous respectez parfaitement le calendrier sportif 2017 et vous êtes empressé de relever de nouveaux défis. Malheureusement, depuis quelques semaines vous ne ressentez plus les mêmes sensations à l’entraînement. Vous enchaînez les séances, vous adoptez les bonnes techniques, vous changez vos heures d’entraînements, mais rien n’y fait : vous ne tirez plus de plaisir à la course nature, vous êtes tout le temps fatigué et vous avez les jambes lourdes. Ce sont les premiers signes d’un surentraînement. Vous devez réagir si vous notez ces autres signes :

  • Rythme cardiaque élevé  durant le repos
  • Manque d’appétit
  • Baisse de la performance
  • Insomnie
  • Blessure
  • Manque total de motivation

Que faire ?

Il n’y a malheureusement pas de remède miracle pour soigner le surentraînement. Si vous voulez retrouver la même sensation que celle que vous avez lors d’une course running, vous devez vous reposer. Votre corps aura besoin d’entre 10 à 15 jours de récupération pour retrouver la forme. Toutefois, il est toujours plus judicieux de consulter votre médecin si vous ressentez une autre gêne ou si vous avez envie de prolonger cet arrêt. Il est également indispensable de continuer à bien s’hydrater, bien manger et bien dormir durant la période de récupération totale.

Éviter le surentraînement

Pour le moment, il n’y a encore aucune marque physiologique ou biologique qui confirme réellement votre surentraînement. L’unique méthode efficace pour l’identifier reste l’écoute des ressentis du coureur. Afin d’éviter au maximum le surentraînement, vous devez être attentif à tous les signes  avant-coureurs. Vous devez également éviter de vous fixer des objectifs trop élevés si vous êtes un débutant course à pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *